Un piano pour Pavel

Mymi Doinet
2017
D657p

Pavel est un jeune orphelin qui possède un don de virtuose. Nous le découvrons à la gare, tandis qu’il attend un train, en prenant une viennoiserie, après avoir joué plusieurs fois une douce mélodie, sur le vieux piano public. Au fil de son périple, nous découvrons que le garçon va à la rencontre d’une mère adoptive, mais il croit presque qu’elle ne pourra pas venir. Puis, il rencontre Sidonie, une femme qui se passionne aussi pour la musique. [SDM]

Critique : La particularité de ce roman de lecture facile est de multiplier les points de vue narratifs, d’un chapitre à l’autre. Le piano de la gare, l’horloge, la feuille quadrillée sur laquelle le garçon dessine; la canette de jus d’orange, la poubelle, jusqu’au rétroviseur de la voiture de Sidonie. Tous ces objets nous parlent du passage de Pavel. L’instant où ils l’ont croisé est raconté et c’est de cette façon que nous découvrons son histoire. Le roman est touchant, sans être triste. De lecture facile, il est bien construit, à plusieurs voix. Des collages et des pastels, au trait plein de netteté, illustrent le livre. [SDM]