Un garçon nommé Noël

Matt Haig
2016
H149g
Le quotidien est plutôt rude pour Nicolas, un jeune Finlandais de onze ans, qui n’a pour seules possessions qu’un traîneau en bois et une poupée fabriquée dans un navet. Depuis que sa mère est décédée, il habite seul avec son père, un bûcheron qui peine à les faire vivre. C’est dans l’espoir d’offrir à son fils une vie meilleure que ce dernier accepte un jour de participer à une mission commanditée par le roi, qui a promis une énorme récompense à quiconque réussira à prouver l’existence des lutins, ces petites créatures qui habiteraient, dit-on, une contrée magique du Grand Nord. Dévasté, Nicolas est confié à son affreuse et méchante tante Carlotta. Après deux mois de mauvais traitements, l’enfant décide de partir à la recherche de son père en compagnie de Miika, son amie la souris. Éclair, un renne blessé par un chasseur, se joint bientôt à la petite expédition, qui avance péniblement en bravant le froid, la fatigue et les bêtes sauvages. Peu de temps après avoir retrouvé le bonnet rouge paternel, abandonné dans la neige, Nicolas est sauvé d’une mort certaine par deux petites créatures, qui ont à leur tour bien besoin de son aide pour se débarrasser du tyran qui a chassé le bonheur et la bonté de leur village… [SDM]
Un roman profondément émouvant qui propose de découvrir les origines du personnage emblématique de la fête de Noël. Au gré d’une trame oscillant entre tragédie et magie, les lecteurs se voient entraînés dans un périple captivant et envoûtant à travers les paysages enneigés de la Finlande, et ce, jusqu’à une contrée magique du Grand Nord, où les lutins cohabitent avec des rennes volants, des trolls agressifs et de jolies fées pas toujours gentilles. Un univers d’une grande richesse se dévoile ainsi à travers la quête initiatique d’un jeune garçon rêveur, respectueux, courageux et incapable de méchanceté, qui fait preuve d’une résilience extraordinaire. Un jeune garçon qui refuse de se laisser envahir par la méchanceté et l’amertume en dépit non seulement des tragédies qui ont marqué son enfance, mais également de la misère, de la tristesse, de la faim et des innombrables injustices qui caractérisent le monde des hommes. L’auteur trouve une explication touchante et convaincante aux éléments fondateurs du mythe du père Noël au fil de ce récit plein d’espoir, qui fleure bon la cannelle et le pain d’épices et qui donne à réfléchir sur le pouvoir de la bonté, de la gentillesse et de l’altruisme en rappelant que rien n’est impossible à celui qui croit. Des extraits de la ##Gazette des neiges## et de vifs crayonnés à la plume ajoutent une touche gentiment décalée à l’ensemble. [SDM]