L’anti-magicien

anti_magicien.jpgsuper_bouquinKelen est l’enfant d’un puissant mage du royaume. Bien qu’il aspire aussi à cette position, il n’en a pas les qualités, car il n’a ni la puissance de défendre sa famille ni celle de manier la haute magie. À 16 ans, il doit se lancer dans un duel, mais pour réussir il décidera de ruser, ce qui attirera certaines fascinations. Notamment le regard de Furia, de la femme du roi et de Rakis, une bête terrible. Kelen sera pris entre le désir de se révolter et celui de demeurer loyal aux siens. [SDM]

Le premier tome de cette série de fantasy aborde la question de la famille, des secrets et du pouvoir. La magie ne prend pas beaucoup de place, bien que l’action soit assez rythmée. L’antihéros découvre plutôt des vérités difficiles à accepter à son sujet et à celui de sa famille. Un excellent premier livre pour de bons lecteurs. [SDM]

Par : La bibliothécaire

L’espoir sous nos semelles

espoir_sous_semelles.jpgsuper_bouquinJuno a 17 ans et elle habite une île avec sa famille. Son père est un pêcheur qui s’appauvrit, à cause de la rareté des poissons. Après avoir accidentellement pris connaissance des règles pour participer au trek du Pownal, elle est attirée par le gain du premier prix, cent cinquante mille dollars. Ainsi, elle croit pouvoir sortir sa famille de la pauvreté et s’inscrire à l’université. Seul inconvénient, elle n’a aucune préparation physique particulière. Elle devra ainsi accepter de filmer et de rediffuser son aventure pour les internautes avec une trentaine d’autres participants. Les concurrents commencent la course avec le goût de s’entraider, ne serait-ce que pour mieux vaincre à la fin. [SDM]

Un roman qui relate une histoire de dépassement de soi. Nous découvrons aussi quelques subtilités réalistes du trekking. On s’attache rapidement à Juno, pour ses forces et ses faiblesses. Elle doit constamment retrouver son courage afin de persévérer à travers une nature sauvage, qui n’a jamais été au service des êtres humains. [SDM]

Par : La bibliothécaire

Hazel Wood

hazel_wood.jpgsuper_bouquinAlice, 17 ans, est la petite-fille d’Althea Prosperine, l’auteure d’un recueil de contes de fées macabres et ténébreux, dont il ne reste étrangement que de rares exemplaires. Des exemplaires que des illuminés s’arrachent et étudient vigoureusement dans l’espoir de percer ses secrets, convaincus qu’ils sont inspirés d’un lieu réel où leur créatrice aurait mystérieusement disparu pendant trois ans avant de s’établir à Hazel Wood, l’immense propriété coupée du monde où elle vit désormais en recluse. Alice n’a jamais connu son aïeule, dont Ella, sa mère, l’a toujours tenue mystérieusement éloignée en lui imposant une vie de nomade qui les a conduites aux quatre coins des États-Unis. Lorsqu’on leur annonce le décès d’Althea, Ella s’autorise enfin à mettre un terme à leur cavale et s’installe avec son nouvel amoureux dans un riche quartier new-yorkais, où elle ne tarde pas à être kidnappée par d’étranges ravisseurs, qui laissent derrière eux une puissante odeur de pourriture végétale, de même qu’une page des fameux «Contes de l’Hinterland». Alice s’allie alors à Finch, un adepte de l’oeuvre de sa grand-mère, et se lance à la recherche d’Hazel Wood, convaincue que c’est dans cet endroit mythique (qui n’est référencé sur une aucune carte, mais qui se trouverait, selon la rumeur, au nord de New York) qu’elle trouvera des réponses à ses questions. S’amorce une quête mouvementée au cours de laquelle la mort et des individus tous plus étranges les uns que les autres semblent rôder sans cesse autour de l’héroïne, que de nombreuses révélations attendent quant à sa propre identité… [SDM]

Un roman sombre, complexe et intrigant, qui balade le lecteur aux frontières du réel et de l’imaginaire, entre un cadre américain très contemporain et un univers de contes angoissant et suffocant, voire même horrifique, où de terribles crimes sont commis et où la justice ne triomphe pas. C’est à tâtons que l’on avance d’abord dans ce récit à la structure éclatée, où les souvenirs d’Alice et les contes enchâssés nourrissent l’intrigue aussi bien ficelée que la personnalité de l’héroïne aux multiples facettes. Une oeuvre originale et inventive, donc, qui s’inscrit quelque part entre les plus glaçants contes des frères Grimm, «Coeur d’encre» de Cornelia Funke et les réalisations décalées de Tim Burton. À compter de 14 ans. [SDM]

Par : La bibliothécaire


ALBUM PHOTOS