Plus léger que l’air

Simon Boulerice
2015
B763p
Bref roman au cours duquel Junior, qui se fait appelé Bouboule à l’école en raison de son surpoids, veut suivre des cours de ballet comme son amie Flavie qui exécute de si jolis sauts en tutu dans la cour de récréation. Bien sûr, ceci déclenche le fou rire des écoliers et attire l’attention de la bande de Charlot. Ce dernier lui lance alors violemment un ballon dans le ventre et Junior rentre chez lui, après qu’un professeur se soit assuré qu’il ait sa clé. Avant de rentrer cependant, l’enfant obèse fait un détour par l’école de danse pour chiper un tutu, comme celui de Flavie, aux ballerines absentes. Dans sa précipitation, il perd sa clé. Arrivé chez lui, il saute le plus haut possible et entre par la fenêtre de sa chambre. Là, il aspire de bonnes goulées de la bonbonne d’hélium de son père (qui doit souvent gonfler des ballons pour son métier de clown). Or, tout ce gaz l’emporte bientôt dans le ciel… [SDM]
Un roman fantaisiste qui amène le garçon mal dans sa peau à prendre de nombreux risques pour fuir les railleries de ses camarades d’école. Après avoir survolé la ville en tutu, il fait une chute libre au cours de laquelle sa maman astronaute le rattrape heureusement et prend connaissance de ses misères et de son désir de faire de la danse. Des aquarelles campent avec fantaisie cet univers pas si loin de la réalité et dans lequel on dessine une allégorie du désir d’être alléger, de son poids et de sa peine, pour transcender ce corps mal-aimé. Un conte qui va peut-être un peu loin cependant dans le ridicule pour illustrer cette quête psychologique et qui pourrait bien provoquer la moquerie plutôt que l’empathie. [SDM]