Lolotte à l’école

Clothilde Delacroix
2017
D332L

Lolotte, la petite truie humanisée, anticipe sa rentrée à l’école. Heureusement, Crocotte le crocodile et Cocotte la poulette lui vantent tant et si bien les joies qui les attendent qu’elle s’endort complètement rassurée et passe la nuit à rêver du bonheur qu’elle aura à apprendre à lire et à écrire, à compter, à danser, à peindre, à dessiner, à escalader, à classer et à ordonner. Le tout ponctué de moments pour jouer et se reposer… [SDM]

Critique : Une nouvelle tranche de vie savoureuse de la mignonne petite truie humanisée, que l’on retrouve ici très inquiète à l’aube de son entrée à l’école. L’héroïne apprivoise finalement ce nouvel environnement de manière un peu idyllique grâce à ses amis, qui le lui dépeignent avec exaltation sous un jour heureux. Le discours de ses compagnons est mis en images par les représentations fantaisistes qu’elle s’en fait tout au long de la nuit à travers ses rêves, où les trois copains voyagent sur des livres métamorphosés en oiseaux ou en chevaux, s’envolent vers le ciel en s’agrippant à des ballons en forme de chiffres, pilotent des avions fabriqués avec des tubes de peinture ou glissent sur des toboggans fabriqués avec des crayons et des rapporteurs d’angle. Les rebondissements, pleins d’espièglerie et de fantaisie, se succèdent ainsi avec une bonne humeur contagieuse à laquelle contribue grandement le court texte, entièrement composé de brefs dialogues expressifs, rédigés dans des phylactères en forme de nuages aux tonalités éclatantes. Des illustrations à la ligne claire, croquées à la plume et colorées d’aplats vitaminés, animent le tout sur des pages cartonnées aux coins arrondis en donnant vie à un bestiaire anthropomorphe des plus craquant. [SDM]