Le pays du fond de la classe

Didier Lévy
2017
L668p

Un enfant raconte son stratagème pour arriver à s’évader dans ses rêveries, pendant qu’il est en classe. Littéralement, en faisant semblant d’être attentif, assis au fond de la classe, il prend son envol et part rejoindre le ciel où tous les rêveurs se rencontrent poliment en silence. Puis, il est ramené sur Terre par sa maîtresse, qui lui demande gentiment d’aller s’asseoir en avant, mais le garçon nous informe qu’il n’a pas abandonné son combat pour continuer à rêver. [SDM]

Critique : Des crayonnés peinturés avec des couleurs douces et un peu en transparence, nous amènent dans un voyage imaginaire au coeur de l’inattention. À l’aide d’un personnage qui ne se culpabilise pas, nous appréhendons le plaisir qu’il y a à être distrait, mais l’école sert aussi à ramener la concentration de l’enfant sur le sujet des leçons enseignées. Alors, il faut apprendre à faire la part des choses. [SDM]