Le mari de mon frère

Gengoroh Tagame
2016
BDF G329m

Une très courte série de mangas en quatre tomes qui raconte la vie quotidienne japonaise de Kana et de Yaichi, un papa divorcé et sa fille qui reçoivent la visite de Mike. Mike est le mari homosexuel du frère jumeau de Yaichi, veuf depuis peu et venu visiter la famille de son époux défunt.

Ce que j’adore de cette série, c’est à quel point les clichés d’exclusion sociale sont évités durant le récit. Plusieurs situations délicates sont bien sûr approchées, mais même les candidats idéaux pour y aller fort dans les émotions négatives sont extrêmement restreints, malgré leur « ignorance ». Pas besoin de blesser à coup de poing ceux qui sont ou défendent les homosexuels pour que l’on réalise toute la délicatesse et l’intensité émotionnelle qu’une histoire de ces eaux-là pourrait engendrer dans d’autres récits, films ou livre.

La part du lion de l’histoire, c’est le conflit interne de Yaichi qui voit sa fille s’attacher à Mike et qui s’inquiète de son influence sur elle. Qui repense à son frère homosexuel qui lui a choisi de s’exiler hors de son pays d’origine, en partie à cause de son orientation. Ses questionnements, ses inquiétudes, le tout avec une douceur et un réalisme positif très étonnant que je n’ai pas vraiment vus ailleurs jusqu’à maintenant. C’est plus ou moins l’équivalent que Juno a fait pour les grossesses en bas âge. Ce qui arrive est étonnant et sort de l’ordinaire oui, mais ce n’est pas une catastrophe.

C’est une série que je recommande à toute personne qui se « découvre » un(e) homosexuel(le) dans sa famille et qui n’est pas exactement à l’aise avec ça. Vos peurs, vos questionnements, vos inquiétudes également ne seront pas nécessairement abordés avec exactitude, mais je crois sincèrement que vous sortirez de votre lecture grandit et, espérons-le, en paix et en amour avec vos proches, peu importe leur orientation, ce qui est aussi le point central de la série. Si un jour cela venait à m’arriver, je crois bien que je reviendrai à cette série, et je crois que cela m’aidera.