Le lac de singes

Élise Turcotte
2018
T933L

Une mère et son garçon sont très attachés l’un à l’autre, la femme a cependant de la difficulté à prononcer certaines expressions, voire à les lire à voix haute, car son cerveau va trop rapidement. Lorsqu’elle transforme « sac de linges » en « lac de singes », sans le vouloir, elle va marquer l’imaginaire de son garçon, lequel va découvrir un lac enchanteur, protégé par un géant, dans son sommeil. À son réveil, sa mère lui montre un chandail trouvé au fond du « sac de linge », sur lequel il y a une tête de singe. [SDM]

Les aquarelles véhiculent une candeur qui insiste efficacement sur la tendresse partagée dans la relation mère-fils. Les erreurs de langage de l’adulte deviennent, pour le garçon qui n’a pas le même trouble, une source d’étonnement. Ainsi, l’enfant, qui ne cherche pas à corriger son parent, sauf si le message ne passe pas bien, va plutôt basculer dans l’imaginaire qu’ouvre une langue qui ne s’est jamais pleinement laissée dompter. [SDM]