Loup-garousse. 1, Au collège des malédictions

L.P. Sicard
2017
S565L

Tout débute avec un incendie dans la forêt… S’ensuit une exploration nocturne avec trois de mes amis… La découverte de décombres, d’un livre noir si débordant de magie noire qu’on ne peut l’ouvrir qu’en portant des mitaines de four… Un rituel, que nous n’aurions jamais dû faire… Et cette malédiction, qui changera nos vies à tout jamais.

Sept comme Setteur

Patrick Senécal
2012
S475s

En cette veille de Noël, Nat, huit ans, et sa soeur Rom, six ans, attendent avec impatience l’arrivée du père Noël. Or, l’homme tout de rouge vêtu qui fait irruption dans leur demeure est totalement enragé: de son énorme main, il envoie valser les biscuits et le verre de lait, pousse mère Sof dans le sapin et propulse père Pat dans les airs, avant d’enfermer Nat dans son énorme sac et de gifler en plein visage sa soeur, qui tente de lui venir en aide. Projetée sur le sol, la fillette a à peine le temps d’apercevoir l’étrange pendentif en forme de 7 qui orne le cou du père Noël avant que ce dernier ne prenne la fuite par la cheminée. Le lendemain, les journaux publient la sinistre nouvelle: le père Noël a kidnappé 43 enfants dans tout le Québec! Alors que Rom assiste, impuissante, au désespoir de ses parents, les pauvres gamins se réveillent dans des cages entourées de chauves-souris. Ils y sont visités par leurs geôliers: un lapin géant qui semble toujours prêt à mordre, une fée dotée d’une magnifique chevelure blonde, dont le regard brûle toutefois de méchanceté, et un sinistre personnage aux vêtements sombres et déchirés, à la barbe noire et aux dents jaunes, qui les nourrit de viande crue et d’eau gluante. Tous arborent le même pendentif en forme de 7… Les mois passent et Nat comprend que le bonhomme Sept-Heures a jeté un sort au père Noël, à la fée des dents et au lapin de Pâques. Et ce dernier s’apprête justement à entamer sa distribution d’oeufs, dans lesquels sont enfermés des animaux en chocolat difformes qui briseront leur coquille afin de mordre les enfants! Rusé, le garçonnet repère les oeufs destinés à sa soeur et y glisse un message: elle devra suivre le lapin ou la fée des dents pour venir le libérer… [SDM]

Un roman dans lequel l’auteur ne recule devant rien afin de créer un climat d’épouvante: décors constitués de têtes de mort, hache tachée de sang avec laquelle le terrible monsieur Setteur menace de découper Rom en morceaux, fée maléfique qui projette d’arracher les dents des enfants endormis dans le but de confectionner des coeurs qui seront envoyés aux mamans à la fête des Mères, etc. Bref, une trame tissée de violence ainsi que d’idées et de détails macabres qui risquent de troubler le jeune public visé, bien que tout revienne finalement à la normale: les icônes sacrées des enfants retrouvent en effet leur bonté et leur générosité légendaires alors que le cruel bonhomme s’évapore. Un dossier d’une quinzaine de pages définit le roman d’épouvante, présente la légende du bonhomme Sept-Heures et aborde les concepts de dialogue et de dénouement. Une présentation de l’auteur clôt cet ouvrage que l’on pourra exploiter en classe afin de présenter un personnage légendaire que la société contemporaine a relégué au banc des oubliés. [SDM]

Pivoine Pinson et la pièce maudite

Laura Wood
2017
W876p

C’est l’Halloween à l’école Saint Smithen. Lorsqu’un incendie se déclare à l’hôtel de ville, la production amateur de la pièce Macbeth est déplacée à l’école. Mais peu après, elle devient le théâtre d’une série de mystérieuses attaques. Pivoine décide d’enquêter. En compagnie de ses amis et de sa famille du cirque, elle doit sauver la production et démasquer le coupable. Retrouvez l’attachante Pivoine Pinson dans cette nouvelle enquête mystérieuse.

Le grand livre de l’horreur. 1, Dans le château de Dracula

N.M. Zimmermann
2017
Z75d

Virgile, treize ans, est un garçon solitaire et rêveur, animé d’une grande passion pour la littérature d’épouvante. Passion qui lui vaut d’être considéré comme un être bizarre par ses camarades de classe autant que par sa famille, ce dont il s’accommode plutôt bien. Sa vie prend toutefois une tournure totalement inattendue le jour où il visite une brocante et qu’une vieille femme lui fait cadeau d’un ouvrage ancien intitulé ##Le Grand livre de l’horreur##. En le feuilletant avant de se mettre au lit, le héros voit une épaisse fumée noire s’échapper des pages et balayer sa chambre comme une tornade. Lorsqu’il reprend ses esprits, Virgile réalise qu’il a été catapulté dans le sinistre château du comte Dracula en compagnie de Pollop, son lapin blanc de compagnie, qui se retrouve soudain doué de la parole. Tous deux ne tardent pas à croiser la route de Jonathan Harker, en compagnie duquel ils devront élaborer un plan pour s’évader de cet antre de pierre dont toutes les issues sont fermées à double tour. Et le temps presse, car la nuit se lèvera bientôt, signant le début de la traditionnelle chasse nocturne pour le redoutable vampire et les trois femmes qui partagent sa vie… [SDM]

Premier opus d’une série très prometteuse ayant pour héros un jeune garçon au look gothique complètement assumé, qui cultive son excentricité et compose très bien avec le jugement dont il est victime, lui qui préfère ne pas avoir d’amis plutôt que de renier ce qu’il est pour tisser des liens avec ses camarades. Le héros apprend au final que le bouquin dont il est le propriétaire est en fait un portail qui lui permet d’entrer dans les histoires d’horreur. Histoires qu’il a pour mandat de protéger du Maliseur, un être maléfique qui s’y introduit afin de les réécrire à son goût. La confiance en soi, la débrouillardise et l’inventivité sont les principales armes du protagoniste à qui des aventures surnaturelles dans la lignée de ##L’histoire sans fin## offrent l’occasion d’explorer de grands classiques de la littérature d’horreur, dont Zimmermann se réapproprie avec beaucoup de doigté les personnages et rebondissements principaux dans une intrigue ténébreuse et trépidante très bien menée. L’atmosphère sombre qui règne sur l’ensemble est atténuée par les touches d’humour bienvenues apportées par un lapin de compagnie qui n’a pas la langue dans sa poche, ainsi que par d’expressifs crayonnés raffinés en noir et blanc, qui viennent égayer la mise en page ornée de taches d’encre, de chauve-souris et d’araignées. Une brève présentation du ##Dracula## de Stoker clôt cette lecture facile et hautement sympathique. [SDM]

My hero academia

Kohei Horikoshi
2016
BDF H811m

C’est une histoire qui se déroule dans un univers où la majorité de la population possède un superpouvoir. Et tout ce que j’aime découle directement de cela. Le fait que l’auteur doit déborder d’imagination pour inventer littéralement des centaines de superpouvoirs ET réussir à bien les intégrer dans l’histoire. Le fait que chaque personnage vit son pouvoir pleinement, et l’auteur réinvente la société autour de cela. C’est parfois comme si Superman utilisait son rayon pour se faire du pop-corn, c’est le genre d’usage et de logique qui se cache derrière chaque pouvoir imaginé et que n’importe qui ferait en réalité. Et le fait que chaque personnage respire de l’humanité: ils font des choix avec leur logique interne. Autant oui il y a un personnage principal, et autant l’histoire ne tourne pas uniquement autour de lui, les autres personnages sont importants et fascinants.

Vous savez, quand dans un livre on passe à deux histoires qui se déroulent en parallèle et qu’on préfère l’une par rapport à l’autre, et qu’on grogne un peu quand on doit lire un chapitre de l’histoire qu’on ne préfère pas ? Pas de ça ici, et on parle d’un livre où plusieurs histoires cohabitent sans se piétiner.

Magie & sorcellerie

Isabelle Ortega
2016
133.43 O77m

Ce documentaire propose une plongée dans l’univers de la magie et de la sorcellerie. Les différences entre la magie et la sorcellerie, la magie blanche et la magie noire, les matériaux utilisés (végétaux, animaux, sacrifices humains), les figures emblématiques de l’histoire (Circé, Médée, Jeanne d’Arc, la Voisin, les sorcières de Salem), l’accueil réservé à la magie et la sorcellerie (entre respect et répression), de même la magie et la sorcellerie au 21e siècle sont les sujets abordés dans cet ouvrage. [SDM]

Mis en image par des illustrations où le contraste du rouge et du noir convient parfaitement au sujet abordé, ce documentaire présente, dans un style soutenu, un portrait historique de la magie et de la sorcellerie. Un lexique et une ligne du temps closent l’ouvrage. [SDM]

Qui viendra hanter ma maison à l’Halloween?

Jerry Pallotta
2015
P168q

Album au cours duquel on suit la distribution de bonbons qu’une fillette effectue avec frayeur le soir de l’Halloween, tandis que se présentent à sa porte des loups-garous qui hurlent à la lune, des fantômes effrayants et gourmands, des zombies et des chauves-souris aux yeux menaçants, des sorcières mal intentionnées, des araignées, des squelettes, des épouvantails, etc., jusqu’à ce que sa mère lui demande si beaucoup de monde est passé et l’invite à se costumer pour faire sa propre tournée. La fillette, un peu rassurée devant d’autres enfants costumés, s’en va alors à son tour hanter les autres maisons… [SDM]

Une évocation de ce que ressentent certains enfants devant les légendes et figures phares de cette fête automnale, illustrée d’images de synthèse hyperréalistes caricaturales. [SDM]

Hôtel des frissons : La chambre froide

Vincent Villeminot
2017
V736h

Margot, fille du propriétaire de l’hôtel, et Tristan, fils du cuisinier, sont inséparables et se retrouvent dans la cuisine de l’établissement pour déguster en cachette des choux à la crème. Craignant d’être surpris, ils se cachent dans la chambre froide, où ils sont les témoins d’une scène étrange.

La main

Fabrice Boulanger
2016
B763m

Ce titre s’insère dans une série de libres adaptations de grands classiques de la littérature fantastique que l’on se propose de mettre à la portée des enfants en faisant ressortir des thématiques qui leur sont familières et qui les rejoignent. Cet opus revisite la célèbre nouvelle publiée en 1883, où le narrateur découvre l’imposante galerie de souvenirs de son nouveau voisin, John Rowell. De ses voyages à travers le monde, ce grand explorateur anglais a ramené des animaux empaillés, des vases de Chine, des défenses sculptées et de l’or péruvien, mais également un trophée très étrange: une main ayant appartenu à une momie, qui tenaient deux bagues en forme d’oeil dans son poing fermé. Or, les nuits du collectionneur sont troublées par des phénomènes étranges, comme si un voleur s’introduisait dans sa demeure et se cognait à tous les meubles. Et un matin, après avoir en vain monté la garde afin de surprendre l’intrus, monsieur Bermutier découvre son voisin ligoté à son lit. Quant à la main, elle a disparu. Tout comme les bijoux… [SDM]

Une adaptation simplifiée et réussie de l’oeuvre de Maupassant, dont l’atmosphère mystérieuse et inquiétante, voire même un brin horrifique, est rendue avec brio par des peintures de synthèse auréolées d’une lumière tour à tour bleutée, verdâtre et mordorée. Les animaux empaillés dont l’aspect rappelle celui des peluches, la silhouette naïve des protagonistes, l’aspect plutôt rigolo des bagues en forme d’yeux ainsi que le trait naïf dans lequel est réalisé l’ensemble atténuent toutefois un peu l’ambiance d’épouvante adroitement mise en place par la présence de cette main aux doigts crochus et aux ongles cassés, qui est retenue à un cadre par une lourde chaîne. L’album se clôt de manière plutôt rassurante sur un plan présentant l’explorateur reposant paisiblement dans son lit et un autre sur une exposition portant sur l’Égypte ancienne où la main semble avoir retrouvé sa propriétaire, à savoir une momie au sourire avenant et sympathique. Soulignons que les dialogues entre le narrateur et son voisin anglophone sont colorés par les erreurs que commet ce dernier en mélangeant les articles masculins et féminins. Une belle introduction à un grand classique pour les jeunes amateurs de frissons. [SDM]

Markus et le gecko

François Jobin
2018
J62m

Markus a des peurs la nuit. Il est persuadé qu’un monstre met sa chambre à l’envers. Sa mère ne le croit pas, mais elle souhaite le rassurer et lui offre un gecko. Après avoir appris à connaître son nouvel animal et son mode de vie, c’est en lui cherchant un nom qu’Aldo va lui souffler le sien: Arthur-Lorenzo-Dimitri-Olivier. En vérité, le gecko parle. Markus et Aldo vont faire équipe afin de mettre un terme aux agissements du monstre qui chambarde la chambre du garçon la nuit venue. [SDM]