La reine Panda ne dort pas

Susanna Isern
2017
I78r

Voilà plusieurs jours que personne au palais ne ferme l’oeil puisque la reine Panda elle-même n’arrive pas à dormir. Son insomnie la rendant très irritable, le conseiller royal décide d’envoyer un avis de recherche dans tous les royaumes afin de trouver celui qui serait capable d’endormir la souveraine. Or, le berger mongol qui lui demande de compter ses moutons, le sage tigre du Bengale qui lui raconte des histoires assommantes, la cantatrice parisienne qui lui chante une douce chanson et les chamans africains qui la bercent dans un hamac sont incapables de l’assoupir. Grâce à ses bâillements, un hippopotame égyptien réussit à faire somnoler toute la cour, à l’exception de la reine, et cette dernière, ayant un petit creux, n’a nul autre choix que de se faire elle-même à manger et d’exécuter toutes les tâches normalement accomplies par ses sujets puisque ceux-ci dorment tous profondément. [SDM]

Ce conte animalier se termine sur une note heureuse lorsque la reine Panda, lasse d’avoir accompli autant de tâches, s’endort enfin au milieu de ses serviteurs. Le récit démontre ainsi qu’on trouve la fatigue suite à une journée bien remplie et que l’absence de sommeil, quant à elle, peut occasionner bien des maux de tête. Des illustrations naïves, mêlant différentes techniques comme le collage et le pochoir, font évoluer des animaux anthropomorphisés aux yeux en amande au sein de décors marqués par une variété de motifs orientaux et d’un dégradé d’émeraude, de vert-de-gris, de crème et de rose saumoné. [SDM]