La princesse de partout

Lucie Bergeron
2017
B496p

Il était une fois une princesse qui se sentait partout chez elle grâce à cette petite poche de barboteuse, de salopette ou de robe à bretelles dans laquelle elle traînait son royaume, son château et la campagne environnante. Du fond de cette poche surgissaient des acrobates pour l’aider à monter et descendre les escaliers, des gardes pour la protéger du danger, des maîtres pour lui apprendre les sons et les mots et un grand maître pour l’aider à réaliser les plus belles peintures du jardin d’enfants. Mais vint le jour où on lui acheta une robe de grande fille pour qu’elle puisse faire son entrée à la grande école. Une robe très jolie, mais dépourvue de poche. Désormais seule pour affronter l’inconnu, l’héroïne enchaîne les maladresses alors qu’elle n’est plus une princesse à qui on passe tous ses caprices, mais une fillette parmi les autres. Une discussion organisée par la maîtresse sur l’îlot des coussins lui offre toutefois l’occasion de découvrir non seulement qu’elle n’est pas la seule à se sentir chagrinée loin de son royaume, mais également qu’elle a le don de remonter le moral à ses copains par ses histoires. [SDM]

Un album qui file très adroitement la métaphore de la petite princesse choyée des contes de fées (en effectuant ainsi au passage un clin d’oeil au phénomène de l’enfant-roi) pour exprimer avec beaucoup de justesse les sentiments qu’éprouvent les enfants lors de l’entrée à l’école, entre l’angoisse de la séparation, la tristesse, la perte des repères ou encore les échecs, difficiles à gérer, qui jalonnent les apprentissages. Le texte est très joliment accompagné de tableaux de synthèse naïfs campant la mignonne héroïne aux grands yeux expressifs dans des décors rehaussés de papiers peints, de fleurs et de petits personnages tout droit sortis d’un univers merveilleux. Ce dernier reste d’ailleurs présent dans le portrait tout à fait rassurant que l’on offre de l’école maternelle, et ce, à travers les jouets (châteaux, soldats, poupées, cheval de bois) et autres éléments décoratifs (fleurs en pot, figurines d’oiseaux) ornant les étagères de la classe, peinte dans des tonalités éclatantes. [SDM]