Je veux un grand frère!

Séverine Vidal
2017
V649j
Dans cet album, le petit guépard demande à sa mère d’avoir un grand frère pour son anniversaire. Cette dernière lui répond cependant que cela est impossible puisqu’il faudrait qu’il soit né avant, comme c’est son propre cas vis-à-vis sa petite sœur Mila. Malgré tout, le jeune narrateur s’imagine comment son grand frère se comporterait avec lui: il lui raconterait des histoires le soir, il le ferait rire tout le temps, il l’aiderait à décorer sa chambre, etc. Or, il découvre que même sans avoir un grand frère, il est possible pour lui d’effectuer toutes ces activités. [SDM]
Un album cartonné aux coins arrondis qui dépeint en toute simplicité la relation frère-sœur en démontrant que si on ne peut pas changer sa famille, cela n’empêche pas de réaliser tout ce qu’on rêve de faire en compagnie d’un frère ou d’une sœur. Selon la même ritournelle, le narrateur énonce à chaque double page: « Un grand frère, ça serait bien. Si j’avais un grand frère… » tout en s’imaginait les activités qu’il réaliserait en compagnie de son grand frère sur la page de droite, tandis que sur la page de gauche, la petite sœur, laissée seule, devient de plus en plus triste lorsqu’elle n’arrive pas à récupérer son jouet sur le sol. Une chute tendre réunit les deux petits guépards, le narrateur ayant quitté ses rêveries pour assumer son propre rôle de grand frère auprès de Mila. Le tout est illustré au moyen d’images de synthèses mignonnes imitant la peinture, l’encre et le pochoir, qui mettent en scène des félins humanisés. [SDM]