Henri & cie. 1, Opération Béatrice

Patrick Isabelle
2016
I74h
Lorsque Henri doit composer un texte en classe sur sa vie, il raconte que sa mère était une espionne qui l’a confié à un homme en lui remettant un pendentif muni d’un verrou et qu’elle garderait la clef. Le jour où elle le retrouverait, elle pourrait le reconnaître en utilisant sa clef. Henri est un peu mythomane, son imagination est débordante, malgré cela il passe souvent inaperçu à l’école. Durant l’année, avec ses amis Léo et F.-X., ils vont tenter de se rapprocher des filles. Mission compliquée lorsqu’on a douze ans et que cela s’accompagne d’une timidité que le héros ne soupçonnait pas en lui-même à l’égard des jeunes filles qu’il n’est pas certain de comprendre puisqu’il les perçoit comme des extraterrestres. [SDM]
Le premier tome de cette série est très prometteur. Le personnage principal est à la fois sensible et drôle à souhait. Le lecteur s’y attache spontanément, il possède un don pour montrer le ridicule dans les situations du quotidien. Certes, le plus souvent il s’empêtre dans son ridicule, mais cela lui permet d’arriver à ses fins et il finit par se faire apprécier pour son côté gauche. Dans ce volume, Henri souhaite se rapprocher de Béatrice pour laquelle il a le béguin. [SDM]