Fahrenheit 451

fahreRay Bradbury
1950
B798f

Très révélateur, le titre fait référence à la température, en degrés Fahrenheit, à laquelle le papier s’enflamme et se consume. Dans un pays indéfini, à une époque indéterminée, la lecture est rigoureusement interdite. La brigade des pompiers n’a plus la mission d’éteindre le feu mais plutôt de surveiller les gens en possession de livres et de réduire en cendres toute littérature. Guy Montag, un pompier de fonction, sera-t-il gagné par l’amour des livres? C’est inévitable… Un livre non lu est déjà brûlé!