Cet élan est à moi

Oliver Jeffers
2013
J45c

Wilfred trouve un élan, alors naturellement le petit garçon pense qu’il est à lui et décide même de l’appeler Marcel et d’en faire son animal de compagnie. Il tente de lui imposer des règles de savoir-vivre, mais Marcel n’obéit pas vraiment à toutes les règles de son jeune maître. Et le pire du pire, d’autres personnes semblent reconnaître Marcel et pensent que c’est leur élan. Wilfred interloqué et furieux refuse. Cet élan est à lui et il s’appelle Marcel. Un point c’est tout. [SDM]

Cette histoire, drôle et attendrissante, est servie par de splendides illustrations qui mélangent différents styles. Le personnage principal voyage dans des univers visuels différents en quête de son ami. La relation qui lie Wilfred à Marcel est fraternelle, mais possessive. L’enfant doit comprendre à un moment donné que rien ne lui appartient réellement. C’est par cette étape que passe Wilfred dans ce livre. Il va dépasser le stade d’appartenance pour découvrir une véritable amitié. [SDM]