The Woefield Poultry Collective

Susan Juby
2012
FICTION J91w

This is a very fun and light comedy about a young woman from Brooklyn who inherest a barren farm in British-Columbia. Full of energy and high hopes, she gathers around her a bunch of misfits. Humourous situations occur. You are sure to chuckle and cheer for them.

Tangvald

Olivier Kemeid
2017
ROMAN K31t

L’auteur québécois et directeur du Théâtre des Quat’Sous nous fait découvrir la vie houleuse du navigateur Peter Tangvald, inadapté à la société et exilé sur les mers que l’auteur a lui-même rencontré à l’âge de 10 ans et qui l’a marqué à jamais. Un grand récit.

Dans la combi de Thomas Pesquet

Marion Montaigne
2017
BDF M761d

Ce livre… je ne pensais pas un jour lire un livre qui allait m’expliquer la formation entière d’un astronaute moderne ET me faire rire aux larmes. Ce livre y parvient. J’en sais maintenant beaucoup plus sur le métier le plus complexe sur Terre et ailleurs, et j’ai ri aux larmes. Un must pour tous les passionnés de l’humour et/ou de la science !

 

Milk and Honey

Rupi Kaur
2015
811.6 K21m 

« Milk and honey is a collection of poetry and prose about survival. About the experience of violence, abuse, love, loss, and femininity. The book is divided into four chapters, and each chapter serves a different purpose. Deals with a different pain. Heals a different heartache. Milk and honey takes readers through a journey of the most bitter moments in life and finds sweetness in them because there is sweetness everywhere if you are just willing to look.

A collection of poetry and prose that is powerful, personal, heartbreaking, healing and beautiful. A book to reread, highlight, keep.

 

Crapule

Jean-Luc Deglin
2017
BDF D318c

Pour savoir si vous allez aimer ce petit livre, vous devez répondre oui à au moins l’une de ces questions : 1- Vous aimez les chats 2- Vous avez, ou avez eu, un chat 3- Vous avez dû accepter un jour un chat chez vous parce que quelqu’un chez vous en voulait un ou en avait un.

C’est tout. Chaque page de ce livre relate en 4 images une situation ô combien familière à vous, avec humour, simplicité, et un art à démontrer des émotions avec un chat entièrement noir, ce qui n’est pas évident.

L’assassin des ruines

Cay Rademacher
2017
ROMAN R127a

Hambourg, 1947. La ville en ruine, occupée par les Britanniques, est confrontée à l’hiver le plus froid du siècle. Suite aux bombardements, les réfugiés et les sans-logis s’entassent dans des caves, des bunkers et des baraques. Les aliments sont rationnés, le marché noir est florissant.

Dans cette atmosphère sinistre, un cadavre est découvert parmi les décombres : une jeune femme, nue, sans aucun indice sur son identité. L’inspecteur Frank Stave ouvre l’enquête et subit vite la pression de ses nouveaux supérieurs britanniques car les enjeux sont de taille. Dans cette période fragile d’occupation, la population hambourgeoise ne doit pas se douter un seul instant qu’un tueur menace la paix. Quand une deuxième puis une troisième victime sont retrouvées, Stave est déterminé à enrayer cette nouvelle vague de violence. L’inspecteur décide alors de tout mettre en jeu – jusqu’à sa vie – pour arrêter l’assassin qui rôde sur les sentiers des ruines.

Inspiré d’une véritable affaire toujours non élucidée à ce jour, L’Assassin des ruines dresse le portrait glaçant d’une ville ravagée en proie à un serial killer sans pitié.

Come Thou, Tortoise

Jessica Grant
2010
FICTION G762c

This is an enjoyable romp and very fun reading experience. You will meet Audrey, aka Oddly, who returns home to Newfoudland to come to her father’s side. She leaves behind her tortoise (who narrates some of the chapters).

Le mari de mon frère

Gengoroh Tagame
2016
BDF G329m

Une très courte série de mangas en quatre tomes qui raconte la vie quotidienne japonaise de Kana et de Yaichi, un papa divorcé et sa fille qui reçoivent la visite de Mike. Mike est le mari homosexuel du frère jumeau de Yaichi, veuf depuis peu et venu visiter la famille de son époux défunt.

Ce que j’adore de cette série, c’est à quel point les clichés d’exclusion sociale sont évités durant le récit. Plusieurs situations délicates sont bien sûr approchées, mais même les candidats idéaux pour y aller fort dans les émotions négatives sont extrêmement restreints, malgré leur « ignorance ». Pas besoin de blesser à coup de poing ceux qui sont ou défendent les homosexuels pour que l’on réalise toute la délicatesse et l’intensité émotionnelle qu’une histoire de ces eaux-là pourrait engendrer dans d’autres récits, films ou livre.

La part du lion de l’histoire, c’est le conflit interne de Yaichi qui voit sa fille s’attacher à Mike et qui s’inquiète de son influence sur elle. Qui repense à son frère homosexuel qui lui a choisi de s’exiler hors de son pays d’origine, en partie à cause de son orientation. Ses questionnements, ses inquiétudes, le tout avec une douceur et un réalisme positif très étonnant que je n’ai pas vraiment vus ailleurs jusqu’à maintenant. C’est plus ou moins l’équivalent que Juno a fait pour les grossesses en bas âge. Ce qui arrive est étonnant et sort de l’ordinaire oui, mais ce n’est pas une catastrophe.

C’est une série que je recommande à toute personne qui se « découvre » un(e) homosexuel(le) dans sa famille et qui n’est pas exactement à l’aise avec ça. Vos peurs, vos questionnements, vos inquiétudes également ne seront pas nécessairement abordés avec exactitude, mais je crois sincèrement que vous sortirez de votre lecture grandit et, espérons-le, en paix et en amour avec vos proches, peu importe leur orientation, ce qui est aussi le point central de la série. Si un jour cela venait à m’arriver, je crois bien que je reviendrai à cette série, et je crois que cela m’aidera.

Giant Days

John Allison
2017
BDF A438g

J’ai toujours détesté les histoires d’amour ou d’amitié à l’école. Plein de clichés, rien d’original, et ce n’est même pas agréable à lire. C’est des situations mal-à-l’aisantes, et on connaît la formule par coeur avant de lire les premières lignes.

C’est la première fois que j’aime ça. Giant Days suit les péripéties de trois jeunes adultes à l’université. Elles sont drôles, ont leur personnalité propre et sont beaucoup de choses sauf ennuyantes. Les personnages sont bien développés, les histoires crédibles, les réactions normales, les blagues drôles… même les dessins sont sublimes. Je réalise que pour ces histoires que j’ai souvent plus détesté qu’autrement, la qualité varie comme n’importe quoi. C’est simplement si dur maintenant de les rendre intéressantes. Cette bande dessinée y parvient haut la main, le tome 2 est aussi bon que le tome 1, et j’attends avec impatience le prochain tome.

The light we lost

Jill Santopolo
2017
FICTION S237L 

Lucy is faced with a life-altering choice. But before she can make her decision, she must start her story—their story—at the very beginning.

Lucy and Gabe meet as seniors at Columbia University on a day that changes both of their lives forever. Together, they decide they want their lives to mean something, to matter. When they meet again a year later, it seems fated—perhaps they’ll find life’s meaning in each other. But then Gabe becomes a photojournalist assigned to the Middle East and Lucy pursues a career in New York. What follows is a thirteen-year journey of dreams, desires, jealousies, betrayals, and, ultimately, of love. Was it fate that brought them together? Is it choice that has kept them away? Their journey takes Lucy and Gabe continents apart, but never out of each other’s hearts.

This devastatingly romantic debut novel about the enduring power of first love, with a shocking, unforgettable ending, is Love Story for a new generation.