Azadah

Jacques Goldstyn
2016
G624a

Azadah est une enfant qui habite un pays du Moyen-Orient où il y a la guerre. Un matin, une femme du village lui annonce que son amie photographe est sur le point de partir. La petite fille accourt chez Anja qui fait sa valise. Azadah l’implore de l’emmener, car elle aimerait pouvoir vivre une vie où elle aurait un avenir. Or, Anja ne peut rien pour sa jeune amie. Il y a donc un déchirement entre elles, mais Azadah réussit à s’emparer du sac à dos d’Anja. Avec son contenu, elle fabrique une montgolfière qui l’emporte au loin. [SDM]

Cet album illustre bien la réalité des enfants et particulièrement des femmes dans les pays du Moyen-Orient qui sont touchés par la guerre. La petite fille cherche un espoir auquel s’attacher. Bien que tout échevelée, la jeune héroïne est extrêmement pétillante et énergique. Lorsqu’elle explique quelles sont ses ambitions, le dessin vient traduire le bouillon de son imaginaire dans lequel il y a un savoir réel sur sa propre condition qui déroute le lecteur. Lorsque la réalité est inaltérable et décevante, la fantaisie demeure salvatrice. Le texte, très court, est accompagné d’aquarelles, rehaussées à la plume, réalisées dans une esthétique près de la bande dessinée. [SDM]