Les animaux menacés

Harriet Brundle
2018
591.68 B894a

Collection d’albums documentaires proposant de rendre un sujet accessible aux jeunes lecteurs par l’intermédiaire de l’infographie, de sorte que toutes les données présentées sont organisées en textes succincts accompagnés de symboles, de pictogrammes, de schémas et d’images de synthèse variées. Ce titre s’attarde plus particulièrement aux animaux menacés en présentant d’abord comment on classe ceux-ci en fonction de leur degré de vulnérabilité, avant de détailler les principales causes précipitant leur extinction: changement climatique, pollution, déforestation, chasse et braconnage, surpêche, catastrophes naturelles et maladies et pesticides. Même si on brosse un tableau très sombre de l’avenir de la faune planétaire, on expose ensuite les opérations de sauvetage en cours et les gestes quotidiens à adopter afin de garantir leur survie. Une activité de recherche et de réflexion ainsi qu’un glossaire et un index complètent le tout. [SDM]

Un ouvrage qui accrochera certainement l’oeil avec sa mise en page colorée, chaque section informative étant circonscrite grâce à des fonds aux teintes vives où se découpent des paragraphes d’une à trois lignes animés de quelques jeux typographiques, des pictogrammes, des schémas, des illustrations de synthèse diversifiées, des cartes, des données chiffrées et des exemples imagés. Un excellent moyen d’initier les jeunes lecteurs à un sujet social ou scientifique. [SDM]

Les droits des animaux, ça me concerne!

Florence Pinaud
2018
179.3 P646d

Publié en 2013 avec les illustrations d’Anne-Lise Combeaud. Depuis la préhistoire, l’homme partage la planète avec une foule d’espèces animales qu’il a peu à peu appris à chasser et à domestiquer afin de subvenir à différents besoins, de se divertir, de combler sa solitude, de tester de nouvelles technologies ou encore d’en faire une force de travail. Aujourd’hui, la gent humaine domine le règne animal, sur lequel il semble parfois croire avoir droit de vie et de mort. Cet ouvrage retrace l’histoire de la relation entre l’humain et l’animal tout en mettant en lumière les multiples recherches menées par des scientifiques et des éthologues, dont les rapports démontrent clairement que les bêtes sont sensibles à la douleur, qu’elles sont capables de communiquer, qu’elles éprouvent des émotions, qu’elles sont douées d’intelligence et qu’elles ont une personnalité qui leur est propre. De page en page, l’auteure démontre les multiples similitudes entre l’homme et les animaux, ceci pour mieux dénoncer la cruauté et la maltraitance dont ces derniers sont victimes dans une foule de domaines, depuis ceux qui sont abandonnés chaque année par des maîtres sans scrupules jusqu’à ceux qui servent de cobayes dans des laboratoires, qui font l’objet d’élevages intensifs ou qui sont exploités dans les cirques, les zoos ou les zones à déminer après une guerre. Un regard sur les associations de défense des animaux complète le survol avec un questionnaire de dix questions permettant d’évaluer les connaissances acquises au cours de la lecture. [SDM]

Un panorama fouillé, poignant et bien documenté que viennent appuyer des illustrations caricaturales de type BD insufflent une certaine légèreté à l’ensemble. Léger contexte français. [SDM]

Vaches

Anne-Sophie Baumann
2018
636.2 B347v

Documentaire dont les pages de papier cartonné sont munies de panneaux plus ou moins larges se dépliant de différentes façons afin de révéler tout ce qu’il y a à savoir sur la vache, un animal familier qui possède toutefois bien des secrets. Chacune des dix doubles pages s’attarde ainsi à un sujet précis tout en répondant à une question contenue sur la deuxième de couverture (Quelle est la différence entre une génisse et une broutarde?, Combien de fromages existe-t-il?, La vache est-elle toujours un animal de trait?, etc.). On explique entre autres la vie des vaches en hiver, la naissance des veaux, leur anatomie, leur digestion, la transformation du lait en fromage, le travail du boucher, l’utilisation de bovins dans les champs, les différentes races, l’art qui leur est consacré et leur rôle dans les cultes et les fêtes. [SDM]

Un ouvrage très complet dont les textes sont disposés en petits paragraphes explicatifs au sein d’encadrés ou de panoramas plus ou moins vastes, tandis que de nombreux objets, lieux, personnes ou animaux sont identifiés à la manière d’un imagier. On n’épargne toutefois aucun détail concernant cet animal d’élevage, de sorte que les coeurs plus sensibles pourraient être ébranlés par la reproduction d’insectes dans la bouse de vache, le dépeçage de la bête à l’abattoir ou les représentations de rodéos et de corridas, même si les pastels de synthèse tentent d’adoucir le tout. [SDM]

Animaux oubliés

Matt Sewell
2018
560.83 S516a

Entre dans le monde étonnant des animaux oubliés !

Nous connaissons tous les dinosaures, sujets de fascination des paléontologues. Mais que savons-nous des autres animaux qui vivaient autrefois sur notre planète ?

Au fil des pages, tu découvriras l’impressionnant smilodon, surnommé le tigre à dents de sabre, le mammouth nain, qui n’était pas plus grand qu’un homme, et l’ours à face courte, un monstre de 1 000 kilos !

Magnifiquement illustré, cet ouvrage nous entraîne sur les traces de ces animaux oubliés, dont certains ont disparu il y a seulement quelques siècles. Il s’inspire des théories les plus récentes pour nous dépeindre un passé peuplé de créatures colorées, parfois amusantes et souvent effrayantes !

Grandeur nature

Sophy Henn
2018
591.41 H515g

Grand album de forme carrée exposant une panoplie d’animaux au sein de panoramas ou de gros plans permettant de prendre conscience de la taille réelle de la majorité de ces derniers. Le colibri-abeille, le toucan toco, le calamar géant, le tigre du Bengale, la girafe, le kangourou roux et bien d’autres défilent ainsi au fil de pages pour que l’enfant compare la taille du bec, de l’oeil, de la gueule, de la langue ou des oreilles de ceux-ci à différentes parties de son propre corps. Si on fournit les mensurations des bêtes à l’honneur, les textes succincts apportent également des renseignements sur les régions où ils habitent, leurs habitudes étonnantes ou le reste de leur anatomie. Une échelle comparative présentée sur la dernière double page détaille d’autres faits intéressants tout en mettant en parallèle la taille de certaines espèces. [SDM]

Abeilles

Wojciech Grajkowski
2016
638.1 G743a

Album documentaire sur les abeilles proposant, en une trentaine de doubles pages empruntant l’esthétique des planches encyclopédiques, combinées à une imagerie naturaliste parfois naïve et occupant la majeure partie de la mise en page, de révéler les secrets des abeilles et leur utilité. Ces commentaires scientifiques précis et au vocabulaire parfois soutenu sont situés au bas des pages. On examine ainsi d’abord l’histoire des abeilles depuis la préhistoire, puis expose leur anatomie, leurs différents types et leurs rôles, leur reine et la reproduction des abeilles dans la ruche, leur danse ou mode de communication, l’essaimage, le biomimétisme, la pollinisation, les fruits et légumes qui poussent grâce à ces insectes, les animaux pollinisateurs, les premiers contacts entre l’homme et les abeilles, l’apiculture durant l’Antiquité, les divinités grecques et certaines figures phares de l’histoire qui les célébrèrent ou en firent l’usage. On touche ensuite à l’apiculture en forêt et aux lois qui la régissaient autrefois, la structure de la ruche d’aujourd’hui, ces diverses formes et son matériel, le travail de l’apiculteur et ses différentes variantes à travers le monde, les plantes mellifères et la production du miel. On complète la leçon par les différents miels et leur utilisation, les espèces animales ennemies ou celles qui l’apprécient, les risques, menaces et dangers qui accompagnent sa production, à la campagne et en ville. Des pages en noir et blanc imitant les journaux proposent aussi certaines curiosités apicoles en alliant humour et notions d’intérêt scientifique, historique, culinaire et/ou légendaire. [SDM]

Les poissons électriques

Erik Harvey-Girard
2017
597.14 H341p

Documentaire présentant un regroupement d’espèces animales relativement méconnu, soit les poissons électriques. On étudie ainsi dix vertébrés marins qui utilisent l’électricité à différentes fins, parmi lesquels on compte le poisson-chat du Nil, le poisson-éléphant et l’anguille électrique, mais également des cétacés et des mammifères, comme le dauphin de Guyane ou l’ornithorynque. Les pages préliminaires fournissent des éléments qui permettent de comprendre les légendes utilisées tout au long de l’ouvrage, comme la différence entre les poissons électriques passifs et actifs, selon l’usage qu’ils font de cette capacité inusitée, l’intensité de leur courant et leur situation géographique. Le tout se conclut sur un survol de l’étude de ces poissons au courant de l’Histoire. [SDM]

Un documentaire au graphisme recherché qui combine des illustrations de synthèse en aplats et une typographie puisant uniquement dans des teintes de bleu, de vert et d’orange. La mise en page est ainsi très aérée tandis que chaque espèce est introduite par une double page exposant une superbe image à la fois brillante et stylisée. Le texte demeure néanmoins très clair et accessible pour les jeunes lecteurs, qui peuvent se référer à un court lexique afin de définir les termes complexes liés aux phénomènes électriques. [SDM]

Animalia : voyage animé au pays des animaux

Arnaud Roi
2012
590 R741a

Documentaire présentant le milieu naturel d’une soixantaine d’animaux par le biais de six dioramas animés de pop-up et de volets. Chaque saynète, se déployant en deux parties, campe les animaux dans un décor réaliste. Le rabat de la page pliante est composé quant à elle d’informations sur les bêtes en vedette, d’un court paragraphe présentant les caractéristiques du milieu naturel proposé ainsi que d’une carte pour le situer. En tout, on découvre six habitats: La forêt tempérée – La montagne – La forêt amazonienne – La savane – La banquise – Le récif corallien. De délicats dessins à la plume à la manière des artistes naturalistes animent ce superbe ouvrage de facture soignée qui conjugue admirablement esthétisme et notions documentaires. [SDM]

À noter que l’ouvrage se lit de bas en haut et que la page couverture est égayée de lettres mises en relief. Format à l’italienne. [SDM]

1.2.3… partez! : les exploits sportifs des animaux

Pascale Hédelin
2016
591.5 H452u

Que le puma sautait jusqu’à 5 mètres de haut, l’équivalent de 3 fois sa taille ?

Que l’autruche africaine pouvait piquer un sprint à 70 km/h ?

Que la pieuvre, en se contorsionnant, pouvait s’introduire dans un trou de 8 centimètres ?

Que l’escargot, grâce à sa bave super-collante, pouvait escalader des pentes raides sans jamais glisser ?

Que le scarabée rhinocéros pouvait soulever jusqu’à 100 fois son poids ?

Saut en hauteur, course de vitesse, gymnastique, escalade, haltérophilie… autant d’épreuves sportives dans lesquelles les animaux excellent ! Parfaitement équipés et entraînés pour courir, nager, bondir, voler, plonger, beaucoup sont même capables d’accomplir des exploits grâce à leurs capacités physiques extraordinaires.

Ces athlètes de haut niveau, d’origines variées, sont ici en compétition, chacun dans sa discipline sportive. Place aux champions !

Bestiaire des grands et des petits

Julie Colombet
2014
591.41 C718b

Documentaire de grand format horizontal dont les pages se déploient vers le haut (à la manière d’un calendrier) en levant le voile sur un bestiaire hors du commun. Les animaux à plumes, à poils et à écailles de toutes les latitudes y sont répertoriés selon des critères insolites favorisant les rapprochements totalement inattendus. On y apprend ainsi que le maki catta a la taille d’un oeil de calamar géant, que le tamanoir engloutit quotidiennement quinze fois plus de fourmis que le pic-vert, que le nez du nasique peut atteindre la taille d’un écureuil volant, que le paresseux deux fois plus lent que la tortue des Galapagos, que la tête du cachalot fait le poids de trois éléphants, que le koala, le rat-kangourou et la gerboise peuvent vivre sans boire ou encore que le phacochère et la mangouste (tout comme le buffle et le pique-boeuf) vivent en symbiose. [SDM]

Un superbe ouvrage au format paysage dans lequel les espèces défilent à raison de deux à six par double page, leurs portraits étant chapeautés de courtes rubriques documentaires offrant un aperçu de leur mode de vie et de leur habitat. De nombreux spécimens méconnus (le kiwi, le coq bankiva, le tarsier, le pinson-vampire, le pluvian d’Égypte, le jacana, le vervet d’Afrique) voisinent avec d’autres plus incontournables dans des mises en scène pleines d’humour et de fantaisie. Des aquarelles finement rehaussées au crayon de bois donnent en effet vie à l’ensemble en conférant aux couples et aux trios incongrus, croqués d’un trait réaliste, des mimiques ou attitudes loufoques qui confèrent une petite graine de folie à l’ensemble. Aucun index ne facilite le repérage de l’information dans cet album atypique qui se range dans la catégorie des beaux-livres, que les passionnés du règne animal feuilletteront simplement pour le plaisir, au gré de leurs envies. [SDM]