See you in the cosmos

see_you_in_the_cosmos.jpgsuper_bouquinAlex Petroski a 11 ans, mais de son propre aveu, il a les responsabilités d’un garçon de 13 ans. Sa mère le laisse ainsi faire ce qu’il veut sans jamais quitter son lit et ne s’interpose pas quand il déclare qu’il part en voyage sur la route en compagnie de son chien Carl Sagan afin de participer à un congrès de fans d’aérospatial qui a lieu au Nouveau-Mexique. Il espère ainsi profiter de cet événement pour procéder au lancement d’une fusée qu’il a lui-même confectionnée et dans laquelle il veut placer un Golden iPod contenant toutes ses réflexions pour que les extraterrestres puissent entendre ses questions, qu’elles soient sérieuses ou farfelues. Chemin faisant, il en apprend toutefois davantage sur sa famille et sur lui-même que sur l’espace et ses habitants. [SDM]

Un récit initiatique composé uniquement de transcriptions des enregistrements audio d’Alex, de sorte que le style peut d’abord paraître déroutant, mais la narration candide du garçon rend le tout bourré d’humour et de fraîcheur. Malgré la situation familiale complexe qu’il vit (sa mère souffre de maladie mentale et doit être placée dans un centre, tandis que son frère ne fait rien pour prendre en charge son cadet), il ne perd jamais son optimisme, mais va quand même lever le voile sur le décès de son père quand il rencontre Terra, sa demi-soeur. Un roman ayant pour prémisse l’exploration spatiale, mais qui explore véritablement les sentiments humains ainsi que l’importance des liens amicaux et familiaux. [SDM]

Fanny Cloutier, Ou, L’année où j’ai failli rater mon adolescence. 1

fanny_cloutier.jpgsuper_bouquinFanny Cloutier a 14 ans et elle a entrepris l’écriture d’un journal intime parce qu’elle aime dessiner, mais aussi parce qu’elle est en réaction au comportement de son père qui a des manies singulières depuis qu’il a perdu sa femme. Ensuite, Fanny devra aller vivre chez sa tante Lorette, parce que son père doit se rendre à l’étranger tenter de développer une invention personnelle. À Ste-Lorette, Fanny devra s’intégrer dans une nouvelle famille et dans une nouvelle école. [SDM]

Critique : Un journal rehaussé de nombreux dessins qui traite du deuil, de la famille et de l’amour. Fanny est très artiste et particulièrement intelligente. D’ailleurs, c’est une phrase de Marguerite Duras qui lui a donné le désir de tenir un journal. Non seulement la lecture de ce livre est divertissante, mais elle est également très enrichissante. [SDM]

Gingo – ROMAN

gingo.jpgsuper_bouquinLe mur. Il sépare la Cité Bleue de la Cité Blanche, Smartcity à la pointe de la technologie. Jade vit du côté bleu, là où le travail manque, où la vie est rude. Là où ses ancêtres ont un jour décidé de se déconnecter pour échapper à l’oeil inquisiteur du Net. Elle doit ainsi se soumettre aux lois imposées par la Cité Blanche. Lui accordera-t-on ce qu’elle désire pardessus tout ? Le droit d’avoir un enfant ?

Accord refusé. Jade doit adopter. Or les Adoptés ne sont pas des enfants comme les autres. Ils sont difficiles à élever, à aimer. Ils servent avant tout d’objets d’étude pour les scientifiques de la Cité Blanche. Mais Jade parviendra à aimer Gingo comme son propre fils et de ce fait, elle conduira la Cité Bleue à la rébellion.

À travers le combat d’une mère pour son fils, se dessine le portrait angoissant d’une société hyper connectée, assujettie à la suprématie des algorithmes et de l’Intelligence artificielle.

Celle de demain ?

Un questionnement profond sur la part d’humanité de chaque être vivant.



ALBUM PHOTOS